Inédits

CARNETS – 400 coups de corps à corps

1QQ

Quatrième de couverture

340

Chacun d’entre nous cohabite avec son propre corps, un clandestin en quelque sorte que certains considèrent comme un intrus, alors que d’autres y voient plutôt un ange gardien.
En réalité, selon les variations de notre état d’esprit, il est parfois l’un et, à d’autres moments, c’est l’autre qui s’exprime.
Les textes courts de cet ouvrage explorent quatre années d’une vie sous forme d’un dialogue subtil entre l’homme et son hôte. Plutôt une joute qu’un dialogue ! Où l’on devine, au ton intériorisé ou non, celui des deux qui s’exprime. S’ensuit alors pour le lecteur un jeu de piste : il s’agira au fil des pages de découvrir la pente du chemin de vie parcouru durant cette période d’observation.
Avec cet espoir à la lecture que quelques fragments de ce dialogue avec soi-même deviennent pour le lecteur des pensées pour lui-même.

Extrait

Pages 1 à 11

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :